Archives par étiquette : Rugby

Ballon ovale et Pacifique

Comme le disait récemment Alain Erlande-Brandenburg à la radio, l’histoire n’éclaire pas le présent mais l’actualité peut nous apporter des éléments de réflexion sur notre passé. Ce n’est bien entendu pas le propos de ce billet mais l’engouement quasi général pour l’événement sportif de l’automne m’a donné envie de compléter mon précédent billet sur Dumont d’Urville et l’Océanie par un clin d’œil à la vision d’un peuple aujourd’hui célébré dans le monde entier. A l’heure où les amateurs de rugby de toutes les nations dansent le haka en rêvant des All Blacks qui viennent de battre les Tonga, revenons sur ce qui, d’après Dumont d’Urville, distinguait les habitants de ces deux archipels dans les années 1820 :

« Il est certain que les peuples de Hawaii, de Taïti et de Tonga étaient ceux qui avaient fait le plus de progrès vers la civilisation. (…) Les Nouveaux-Zélandais, au contraire, placés sur une terre bien plus étendue, et doués par la nature d’un tempérament plus robuste, d’un caractère plus énergique et d’une plus grande aptitude pour les arts et les métiers de la civilisation, étaient restés plus voisins de leur état primitif. (…) L’âpreté du climat, la pénurie de ressources alimentaires dans le règne végétal, l’étendue même de leur sol ont du contribuer à retarder les progrès des Nouveaux-Zélandais vers la civilisation ; mais tout donne lieu de penser qu’aussitôt qu’ils s’en occuperont sérieusement ils prendront un essor plus rapide que tous les autres peuples de la Polynésie. » (« Sur les îles du Grand Océan », Bulletin de la Société de géographie, t. 17, 1832, p. 7-8)

Les préjugés racistes mâtinés de théorie des climats pourraient aujourd’hui prêter à sourire s’ils n’avaient fait le lit d’une course à l’échalote coloniale et religieuse quelques années plus tard.